Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : COLOMBES-INFO
  • COLOMBES-INFO
  • : ce site traite de l'actualité concernant la ville de Colombes et ses environs. Colombes-info.com c'est depuis sa création : - 496 213 visiteurs uniques. - 1 500 132 pages vues. A ce titre www.colombes-info.com est le premier média du web traitant de l'actualité de Colombes
  • Contact

Profil

  • Florent
  • Colombien au service de sa ville
  • Colombien au service de sa ville

ENVIE D'UN MASSAGE

Rechercher

Texte Libre

Texte Libre

26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 09:18

Le feuilleton des élections législatives de Colombes va se finir devant la justice pour Rama Yade. L’ex-secrétaire d’Etat va être jugée par le tribunal correctionnel de Nanterre pour faux et inscription indue sur les listes électorales de Colombes (Hauts-de-Seine) où elle est élue, a-t-on appris ce mercredi de sources proches du dossier.

La date du procès n’a pas encore été fixée. Rama Yade encourt jusqu’à un an de prison ferme pour le volet "faux", et trois ans et 45 000 euros d’amende pour l’infraction au code électoral.

Inscrite dans le XVIIIe, candidate dans les Hauts-de-Seine

Elle fait l’objet d’une citation à comparaître par le parquet de Nanterre qui avait ouvert une enquête préliminaire en décembre à la suite d’un signalement du maire (PS) de Colombes, Philippe Sarre. Ce dernier avait alerté le parquet peu après la radiation des listes électorales de Rama Yade, liée à un problème de domiciliation.

Tout remonte à l'hiver dernier. L’ex-secrétaire d’Etat aux Droits de l’Homme avait été radiée "d’office" le 15 décembre des listes électorales de Colombes parce qu’elle ne justifiait pas de son attache avec la ville où elle s’était installée en arrivant du Sénégal, son pays natal. Elle avait finalement été inscrite sur les listes électorales du XVIIIe arrondissement.

Un appartement vide

Quelques jours avant sa radiation, la proche de Jean-Louis Borloo avait toutefois engagé les démarches nécessaires pour être inscrite dans un autre bureau de la ville. Peine perdue, la commission de révision des listes électorales de Colombes avait refusé début janvier sa réinscription.

Mme Yade avait alors saisi le tribunal d’instance de Colombes pour contester cette décision. Le 23 janvier, le tribunal rejetait sa demande. En effet, le domicile qu'elle avait déclaré dans la commune s'était révélé...vide de tout meuble. Elle avait estimé qu'une "cabale" avait été montée à son encontre.

 

source : www.metrofrance.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Soutenez mon action

Vous consultez www.colombes-info.com, vous voulez soutenir votre site, faites un don par "pay-pal", à partir de 1 € la transaction est sécurisée.
Pour me joindre :



florent92800@aol.com



a la une
compteur gratuit